Ce qui se cache derrière les psychotropes

Notez
Durée : 17min 30sec | Chaîne : CCDH

Sigmund Freud, en lançant une campagne de marketing pour vanter les bienfaits des drogues, avait contribué à son époque aux importants ravages causés par la consommation de cocaïne en Europe.

La psychiatrie s’est ensuite tournée vers les amphétamines jusqu’à ce qu’on découvre qu’elles étaient non seulement inefficaces, mais qu’elles étaient en fait très toxiques et créaient une dépendance.

Des années plus tard, l’idée s’est répandue que les « antidépresseurs » étaient inhérents au « style de vie » d’une société qui voulait décider de son humeur. Dix ans après, la liste prodigieuse des effets secondaires (actes de violence ou suicides) ne pouvait plus être ignorée. En effet, on estime que le Prozac, à lui seul, a été la cause de 3,9 millions d’incidents regrettables.