Le marketing de la folie

Notez
Durée : 5min 20sec | Chaîne : CCDH

Mais contrairement aux médicaments traditionnels comme l’insuline, les médicaments psychotropes ne peuvent se baser sur des maladies physiques mesurables pour corriger quoi que ce soit et risquent en fait de perturber l’équilibre biochimique délicat qui permet au corps de bien fonctionner.

Cependant, les psychiatres et les firmes pharmaceutiques utilisent ces médicaments psychotropes pour développer un marché lucratif.

Leur méthode consiste à étiqueter de plus en plus de comportements non désirés comme « troubles médicaux » nécessitant des médicaments psychiatriques pour y remédier.

Mais s’agit-il vraiment de maladies ?

La question qui se pose alors est la suivante :

Comment se fait-il que les médicaments psychotropes, qui ne guérissent aucune maladie précise et qui créent de nombreux effets secondaires, deviennent le traitement par excellence de toutes sortes de souffrances psychologiques ?

Et comment se fait-il que les psychiatres, en utilisant ces drogues, soient passés maîtres dans le domaine des traitements mentaux ?