Les différences entre la Scientologie et d’autres philosophies

Notez
Durée : 3min 49sec | Chaîne : La Scientologie

La liberté de choisir la vérité n’est pas une chose pour laquelle l’Homme est connu. Il n’a pas été connu pour cela du tout. Il a été connu tout au contraire pour l’esclavage de quelque chose que quelqu’un a dit être vrai. Et c’est une chose bien différente que la liberté de choisir des vérités. Ron Hubbard

Tout être humain cherche à connaître la vérité à propos de lui-même et à expliquer, à sa propre satisfaction, les mystères de la vie. Par conséquent, depuis des milliers d’années, d’innombrables enseignements philosophiques et religieux ont cherché à éclairer les gens avec des réponses. Mais chaque fois que leurs praticiens ont insisté — en fait, exigé — queleurs réponses soient les réponses, ils ont bloqué la route vers une liberté plus grande à des millions de personnes. Car l’histoire nous montre que forcer un individu à accepter une vérité au lieu de lui permettre de trouver la vérité n’est pas une voie qui mène à la liberté, mais à l’esclavage de la pensée et de la croyance.

Dans cet exposé classique sur la quête individuelle de la vérité, Ron Hubbard définit les principes centraux qui font de la Scientologie un sujet différent : les principes qui font que chaque personne s’engage dans sa propre voie pour découvrir la vérité. À mesure que les individus progressent dans cette quête unique, faite d’exploration et d’aventure, ils acquièrent de nouvelles compréhensions jusqu’à ce que leurs questions fondamentales sur eux-mêmes et sur la vie soient résolues et qu’ils en soient totalement satisfaits. Et petit à petit, à mesure qu’ils parcourent la route, ils atteignent la liberté durable qui ne peut venirque de la connaissance de ce qui est vrai pour soi.